Simple et efficace 

Quoi de plus facile que de partir avec une canne et une bonne boite de leurres pour s’adonner à sa passion !!

La pêche au leurre peut paraitre simple mais de nombreux paramètres sont à prendre en compte pour faire le choix du bon leurre ou du bon coloris. Le courant, la couleur de l’eau, la profondeur sont quelques-uns des nombreux critères pour sélectionner un leurre. De nombreuses techniques existent pour leurrer nos carnassiers locaux.

L’animation des leurres souples a une grande influence sur les résultats d’une journée de pêche. Selon l’activité et la tenue du poisson l’animation sera complètement différente.

Pêche en traction, volée, à gratter, en ascenseur ou en linéaire sont les animations les plus utilisées pour leurrer les bars ou lieus de nos côtes.

La pêche par pallier (ascenseur) ne me sert uniquement que sur épave pour rechercher le lieu jaune ou bien les gros bars. C’est la technique reine et il n’est pas rare de piquer les poissons 15 ou 20m au-dessus du fond. En créant un effet de fuite vers la surface on provoque l’agressivité du carnassier et attention au premier rush car le poisson veut systématiquement regagner le fond. Le shad GT correspond complètement à cette animation.

La pêche en traction se pratique souvent dans des fonds de 10 à 20m. J’utilise cette technique quand il y a pas mal de courant. Elle consiste à pêcher légèrement surplombé et à pratiquer de grandes tractions pour décoller le leurre de 1 à 2m du fond et de reprendre contact avec la roche à chaque redescente. Les touches sont souvent brutales et le leurre bien engamé. Pour cette technique une canne de 2.3m à 2.5m est utilisée avec une plage de lancer de 30 à 80gr.

La pêche à gratter est une technique payante qui consiste à pêcher bien au fond et surtout bien y rester d’où l’utilisation de leurres montés en texan comme le swat shad pour éviter la perte de trop de matériel. Bars, vieilles ou maigres répondent présents.

La pêche à la volée consiste à animer de petits leurres de type finess avec des TP de 5 à 20gr dans presque toute la colonne d’eau. Je l’utilise surtout en début de saison avec un peu de houle et une eau un peu teintée….redoutable !

La pêche en linéaire est la technique que j’utilise le moins souvent mais qui peux s’avérer payante de temps en temps. C’est souvent par « accident » que l’on s’aperçoit qu’elle fonctionne. Lors de la remontée du leurre pour relancer on prend une « cartouche » et en insistant de cette façon on se rend compte que c’est l’animation du moment en prenant souvent plusieurs poissons.

Bref, avec tous ces types d’animation on a de quoi faire, et utilisées à bon escient les résultats sont souvent bons.

Ajoutons à ça toute la famille des leurres durs de surface, semi-plongeant ou plongeant que nous utilisons souvent dans de faible profondeur et qui permettent également de prendre de nombreux poissons.